Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Discussion: ❄❄ Rapport essais long terme 2015 - Polaris Rush Pro S 800 ❄❄

  1. #1
    Administrateur Avatar de JoAnn Winter
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Localisation
    Siège Social Winter Industries
    Messages
    16 015

    ❄❄ Rapport essais long terme 2015 - Polaris Rush Pro S 800 ❄❄

    RAPPORT ESSAIS LONG TERME 2015
    POLARIS RUSH PRO S 800 collaboration Prestige Moto Sport et Polaris Snowmobiles


    Plusieurs ont été surpris par l’annonce faite en au courant de l’été 2014 suite à l’entente survenue avec Polaris. Il s’agissait d’un gros changement pour moi, après ces nombreuses années de collaboration avec un autre fabricant. J’appréhendais un peu ce changement, ne sachant pas exactement à quoi m’attendre côté motoneige, service, fiabilité et autres.

    Résultat, je suis vraiment satisfaite de ma 1re saison chez Polaris. C’est plus de 13 000 km qui ont été parcourus sans problème avec la Rush Pro S 800. Notez que tous les entretiens au niveau mécanique ont été effectués selon les recommandations du fabricant soit à tous les 3 200 km (2 000 miles). Cela inclut le changement d’huile du carter d’engrenage.

    Tel que mentionné dans le résumé mi-saison, quel plaisir de me retrouver aux commandes d'une motoneige qui me procure autant d'agréments, de feeling. La puissance a été un choix décisif puisque pour mon style de conduite il s’agit d’un élément important à considérer. Aussi, il serait difficile de ne pas référer à l’occasion aux essais long terme 2012 et 2013 puisqu’ils ont été aussi effectués avec une motorisation de 800 cc d’un autre fabricant.


    ASPECTS / APPRÉCIATIONS / COMMENTAIRES

    Consommation d'essence : 2 244 litres d’essence super ont été nécessaires afin de parcourir 13 069 km. C’est donc une moyenne de 17 litres / 100 km. Se compare facilement à la consommation d’un moteur 800 cc d’un autre fabricant testés en essais long terme en 2012 et 2013. L'écart entre la meilleure et la pire consommation est toufefois moins grande chez Polaris que les autres 800 testés antérieurement.

    Autonomie d’essence : réservoir de 45 litres, soit +/- 260 km d’autonomie selon les conditions rencontrées.
    Jauge à essence : cet accessoire était tout simplement à revoir puisqu’il n’était aucunement précis. On devait être immobilisé pour obtenir une lecture plus précise et encore là, on ne pouvait pas vraiment se fier à cette donnée. La lumière de bas niveau commençait à allumer parfois avec moins de 100 km parcourus. C’était très désagréable. Toutefois, la mise à jour proposée par le fabricant a réglé cet inconvénient. Je suis ainsi passée à la jauge la plus précise que j’ai eu, toute motoneige confondue.

    Consommation d’huile : 48,1 litres d'huile consommés durant la saison soit une moyenne de consommation d’un litre par 272 km parcourus (ratio 47:1). Tout au long de la saison, seule l'huile Polaris VES Gold a été utilisée.

    Autonomie d’huile : réservoir de 3,6 litres, soit +/- 1 000 km d’autonomie (toujours relatif à la consommation d’essence).

    Jauge à l'huile : l'indicateur de niveau bas allume lorsque la quantité restante est au-dessus de 1 litre.

    Moteur : j’ai vraiment aimé la puissance de ce moteur. L’accélération est constante et linéaire. Il n’y a pas de "point mort" lorsqu’on atteint une certaine vitesse ou révolution moteur.

    Révolution moteur : le maximum atteint a été 8250 tours/minute.

    Vitesse maximale atteinte : 172 km/h sur GPS (181 km/h au compteur).

    Température moteur : un seul mot…. SURPRENANT !!! Le moteur maintient une température basse même lorsqu'il y a peu de neige de disponible pour le refroidissement. La fin de saison a permis de comparer cet aspect avec des motoneiges de d’autres fabricants. Tous étaient surpris de constater que même dans des conditions de sentiers glacés, la température ne dépassait pas les 160 degrés. En condition normale, elle se maintient généralement entre 124F et 127F ce qui n'est vraiment pas élevé pour une motorisation de 800 cc.
    Poulie motrice : ouverte à +/- 11 000 km. Les glissières et pins de rampes ont été changées.

    Démarrage : l’hiver a été comme nous avons rarement vu mais, malgré les grands froids la motoneige a démarré à tous les coups sans hésitation.

    Marche arrière : tel que mentionné dans le résumé mi-saison, comme il n'y a pas d'indicatif sonore, par précaution on doit s'assurer visuellement que le "R" s'affiche sur le cadran avant d'activer l'accélérateur. L'ajout d'un dispositif sonore serait souhaité.

    Manette d'accélérateur : malgré que de longues randonnées ont été effectuées plusieurs fois, j’ai trouvé la manette souple en tenant compte qu'il s'agit d'une motorisation de 800cc. Je n'ai ressenti aucun inconfort.
    Système de freinage : puissant et efficace. C’est même surprenant lors des premières utilisations.
    Courroie et glissières : d'origine.
    Bougies : changées à 6 000 km.

    Lisses : ont été changées à 4 000 km et à 8 000 km. Manque de neige, début de saison difficile, rien pour contribuer à une utilisation prolongée. Notez que j’ai utilisé les skis et lisses du fabricant contrairement à mes anciennes motoneiges avec lesquelles je devais ajouter une lisse supplémentaire afin d’optimiser la conduite et réduire le louvoiement.

    Louvoiement : léger en sentiers durcis ou glacés lorsqu'on circule à basse vitesse. Cela ne m'a toutefois pas occasionné de grand désagrément.

    Pare-brise moyen : malgré que plusieurs aient critiqué mon choix de pare-brise considérant le style de ma machine. Avec l’hiver très froid qu’on a connu, cet accessoire a été plus que nécessaire surtout lorsqu'on effectue de longue randonnée. La protection contre le vent étant un aspect à améliorer sur cette machine, c'est une façon d'accroître le confort général.

    Siège : les déplacements sont très faciles sur la motoneige. Le revêtement et la configuration permettent de bouger avec beaucoup d’aisance. Idéal pour les conducteurs actifs.

    Cadran multi-fonctions : un accessoire vraiment adéquat et pratique avec le GPS intégré. Certaines données sont toutefois inscrites si petites qu'il est presque impossible de les consulter lorsqu’on roule. On doit être immobile pour le faire de façon sécuritaire.

    Poignées chauffantes : la chaleur n'est pas diffusée uniformément sur toute la surface. La conception est à revoir.

    Protège-mains (handguard) : conception à revoir complètement, surtout du côté gauche (la moitié de la main n’est pas protégée). La nouvelle fixation disponible pourra certainement améliorer cet accessoire et le rendre plus performant.

    Chenille : la chenille d’origine a été changée pour une Ice Ripper 1.25". Je roule avec ce type de chenille depuis des années puisqu’elle est selon moi le meilleur compromis pour la motoneige de sentier.

    Maniabilité et conduite : jamais une motoneige ne m’a donné autant de feeling, de contrôle et de plaisir. La plateforme Axys est une innovation. Tous les adeptes de motoneige peuvent apprécier les avantages de cette plateforme mais pour les conducteurs actifs, c’est vraiment incroyable ! Cette plateforme pèse 13,6 kg (30 lb) de moins que la précédente. C’est aussi 13,6 kg (30 lb) de moins que les modèles de sentier des concurrents. Une fois les bons ajustements appliqués en fonction de notre poids et notre style de conduite, c'est vraiment une machine d'une maniabilité accrue.

    Suspension : un peu de travail durant les premiers 2 500 km afin de trouver l’ajustement de base qui me convient. Il faut comprendre la réaction des diverses actions posées et simplement utiliser les ajustements rapides afin d’optimiser le confort en fonction des conditions rencontrées tout au long de la randonnée.

    Position de conduite : laisse beaucoup de latitude et ce, peu importe notre grandeur. Je mesure 5'3" et je conduits souvent les genoux collés aux panneaux. C’est ma position naturelle, je suis vraiment à l'aise dans cette position. En sentiers sinueux, je suis comme un lapin.

    Éclairage à LED : ce que j’ai vu de plus performant en équipement standard. Lorsque les hautes sont appliquées, l'éclairage des basses demeurent également en fonction ce qui procure un rayon d'éclairage tout simplement supérieur, plus haut et d'un blanc clair. Lorsqu'on s'immobilise les basses reviennent automatiquement et les hautes s'appliquent à nouveau lorsqu'on repart.

    Intervention préventive : déplacement du collet de pompe à l'huile pour éviter le frottement sur le tuyau de liquide de refroidissement.

    Bris : multiples roulements à billes (roulettes de suspension) et 1 roulette de suspension.

    Suspension 9/10
    Fiabilité 9,5/10
    Économie et autonomie d’essence 8/10
    Confort et position de conduite 9,5/10
    Protection contre le vent 7/10
    Performance en sentier 10/10
    Maniabilité 9,5/10

    Appréciation générale 9/10



    Je tiens à remercier Prestige Moto Sport et Polaris Snowmobiles pour leur collaboration aux essais long terme et la confiance témoignée. Pour la saison 2016, je serai aux commandes d’une autre Rush Pro S 800 LE (Limited Edition).

    Bon été les enfants :glasses7:
    ❄❄ Polaris Indy XC 850 2019 ❄❄ Essais long terme collaboration http://www.properformance.ca/

    10150
    km saison 2019 + de 195 000 km de 2003 à 2018... If WINTER only exists in my dreams, don’t wake me up :joyous:


  2. # ADS
    Agent de prévention " />
    Date d'inscription
    Depuis toujours
    Localisation
    Sécurité Ville
    Messages
    Plusieurs
    Pour ne plus voir cette publicité, SVP vous enregistrer/connecter. Merci



    Pour ne plus voir cette publicité, SVP vous enregistrer/connecter. Merci
     

  3. #2
    Orienteur Avatar de Abc
    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Relais 22 milles
    Âge
    44
    Messages
    8 413
    Excellent rapport! Je suis content de voir que le moteur a toffer la run et que la consommation d'huile soit a un ratio rationnel....haha. 47 a 1 est excellent selont moi pour une durabilite qui a de l'allure. Il y a de bonne chance que je passe au nouveau 800 quand je vais changer mon 600 2011.
    Polaris Adventure et Voyageur 550 2015, Polaris Rmk 600 2011.

  4. #3
    Orienteur Avatar de daniel_dkl
    Date d'inscription
    mars 2011
    Localisation
    Pas loin de MTL ;-)
    Messages
    4 128
    Super Jo, tres beau rapport !!🏻
    En prière pour avoir de la neige encore et encore :-)

  5. #4
    Administrateur Avatar de JoAnn Winter
    Date d'inscription
    décembre 2004
    Localisation
    Siège Social Winter Industries
    Messages
    16 015
    Merci pour vos bons mots les boys J'ai déjà hâte à la prochaine saison
    ❄❄ Polaris Indy XC 850 2019 ❄❄ Essais long terme collaboration http://www.properformance.ca/

    10150
    km saison 2019 + de 195 000 km de 2003 à 2018... If WINTER only exists in my dreams, don’t wake me up :joyous:


  6. #5
    Membre Expert
    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    Laval et l'Ascension
    Messages
    11 263
    Voila ce que j'appelle un compte-rendu complet et intéressant.1-Je suis surpris d'apprendre que les lisses d'origine font bien le travail,contrairement à toutes les autres marques.2-La fonction gps de série est un atout intéressant,soit pour aviser noss proches de la progression de notre randonnée ou donner notre position lors de situation d'urgence.3-J'aime l'autonomie que procure le gros réservoir à essence,ainsi que celui pour l'huile à injection.4-L'éclairage supérieur que procure les ampoules aux led devrait aussi être la norme pour les autres fabricants,puisque la période d'ensoleillement est très courte en hiver.5-Les performances générales et le confort du pilote semblent être à la hauteur,pour les amateurs de randonnée solo et dynamique.6-La fiabilité du moteur a été bonne à date,mais je serais curieux de savoir si les roulements du vilbrequin sont maintenant dûs pour être remplacés,comme ce serait le cas d'un 800 Etec?

  7. #6
    Orienteur Avatar de Abc
    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Relais 22 milles
    Âge
    44
    Messages
    8 413
    Les crank 800 E-tech et les autre rotax roule dans sa graisse pour toute sa durée de vie ou jusqu’à temps que le proprio décide de nettoyer mettre de la graisse neuve... Donc les contaminants de l'usure du roulement y demeure a l'intérieur toute sa vie pour l'usée plus vite.... C'est comme si ton 4 roue neuf tu le laisserais virer avec la même huile et ses contaminent toute sa vie a partir du jour zéro de rodage... Ca tofferais pas hyper longtemps comme sa devrais. Faudrait que Rotax incorpore des nipples pour insérer la graisse neuve de l'extérieur sans démonter le moteur et avec un plug d'évacuation pour la vieille graisse pour sortir la marde et éviter de défoncer les seals.... Avec un regraissange après le premier 5-10h et ensuite au 50 a 75h d'utilisation. LA sa tofferais plus longtemps. Mais ils aiment bien vendre des crankshafts.... Le polaris a ma connaissance se fait injecter sont huile injection entre le seal et le roulement. Donc l'huile non diluer par le mélange lubrifie le roulement avant de se faire diluer a un certain point par le mélange d'essence. Donc il est toujours lubrifier par de l'huile neuve et si contaminents d'usure il y a bien ces évacuer a mesure et il ne vire pas dans sa marde tout le temps...Donc normalement sa toffe longtemps...
    Polaris Adventure et Voyageur 550 2015, Polaris Rmk 600 2011.

  8. #7
    Membre Expert
    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    Laval et l'Ascension
    Messages
    11 263
    Un gros BRAVO aux ingénieurs qui ont conçus le meilleur système de lubrification.

  9. #8
    Membre Régulier Avatar de xxxtreme
    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    Dans la trail...!!!
    Messages
    515
    Upp... je remonte la discussion.... pour ceux qui crache encore sur polaris...
    Polaris Pro R 800 2014.... click click boooooommm

  10. #9
    Membre Expert
    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    Laval et l'Ascension
    Messages
    11 263
    Je suis déjà curieux de lire le prochain compte-rendu de JoAnn sur le Pro-S 2016,afin d'en connaître les améliorations.

  11. #10
    Membre Expert Avatar de Mulot30th
    Date d'inscription
    mars 2005
    Localisation
    Leclercville
    Âge
    44
    Messages
    33 690
    ca va etre un peu complique pour Joann a mon avis de faire une comparaison directe avec son 2015... as tu vu la suspension qu'elle a sur son 2016, c'est probablement le jour et la nuit avec une suspension stantard surtout quand elle vas pogner des bosses

  12. #11
    Membre Expert
    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    Laval et l'Ascension
    Messages
    11 263
    Tant mieux si cette excellente composante a grandement évoluée.
    Et si jamais la fiabilité de leur 800 s'améliore sensiblement d'ici les 2 prochaines années,je pourrais être fortement tenté de revenir à une motoneige 2 temps,légère et nerveuse,surtout si Yamaha continue à se moquer de sa clientèle comme ils le font depuis longtemps,particulièrement depuis l'avènement de la SR Viper 2014...et maintenant avec la suspension de merde (ENCORE) de l'Apex 2016!

Discussions similaires

  1. ❄❄ RAPPORT FINAL - Essais long terme MXZ TNT 900 ACE 2014 ❄❄
    Par JoAnn Winter dans le forum Essais et critiques
    Réponses: 26
    Dernier message: 01/04/2016, 14h39
  2. Réponses: 118
    Dernier message: 06/05/2015, 21h26
  3. ❄ Essais long terme 2015 - Polaris Rush Pro S 800 ❄
    Par JoAnn Winter dans le forum Polaris
    Réponses: 5
    Dernier message: 09/12/2014, 20h10
  4. ❄❄ Salon des sports récréatifs motorisés ❄❄
    Par JoAnn Winter dans le forum Discussions sur la motoneige en général
    Réponses: 36
    Dernier message: 21/08/2014, 15h17
  5. ❄❄ 2e ÉDITION - Ride des manches courtes 26 avril !!! ❄❄
    Par JoAnn Winter dans le forum Discussions sur la motoneige en général
    Réponses: 80
    Dernier message: 16/05/2014, 23h12

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •