• Chers fans et membres de la CMIQ... Malheureusement, votre site a été victime de pratiques douteuses d’une compagnie d’hébergement qui a effacé toutes nos bases de données. Pour l’instant, nous devons repartir à zéro et malheureusement, toute l’histoire du site est partie en fumée. Nous évaluons la possibilité de prendre des recours judiciaires contre la compagnie fautive pour avoir un dédommagement financier, mais nous n'avons pas l'espoir de récupérer nos données.

    Nous sommes évidemment extrêmement désolés de cette situation et nous faisons notre possible pour vous redonner une plateforme améliorée afin de reconstruire notre superbe communauté. Nous comptons sur vous pour nous aider à accomplir cette lourde tâche. Merci

Capitale-Nationale La saison de motoneige est menacée

5Tourisme-Charlevoix-Go-Xplore-Sylvain-Foster-2-1200x800.jpgTourisme Charlevoix montre de l’inquiétude à l’approche de la saison de motoneige. Les choses sont si graves que l’organisation lance un appel aux parties concernées pour trouver des solutions afin d’éviter le pire.

« Nous sommes assez inquiets », lance Mitchell Dion de Tourisme Charlevoix. « Il y a des enjeux avec deux sentiers : celui sur le rang Saint-Nicolas et celui qui passe par le secteur du Ravin à La Malbaie. De nombreuses entreprises pourraient écoper et la réputation de la région en souffrirait si ces sentiers demeurent inaccessibles », poursuit-il.

Tourisme Charlevoix a amorcé les discussions il y a des mois avec les Éboulements, mais aucune alternative n’a encore été trouvée. Les échanges avec La Malbaie sont plus récents. Des gens d’affaires commencent déjà à manifester des signes d’impatience et d’inquiétude.

« Je lance un appel à la collaboration. Ce n’est pas évident de trouver des solutions. Les gens concernés doivent travailler ensemble pour trouver des solutions de rechange. On souhaite que tous comprennent que c’est un créneau majeur la motoneige. On parle de retombées économiques du plusieurs millions $. Il ne faut pas oublier non plus que ces sentiers sont aussi utilisés par des motoneigistes de la région », plaide Mitchell Dion.

Il ajoute que Charlevoix ne « peut pas se passer de la motoneige. Ce sont des milliers de visiteurs qui dépensent beaucoup. Le Bas-Saint-Laurent avait estimé les retombées de cette activité à 22 M$ en 2021. On doit être sensiblement à la même place », mentionne le DG de Tourisme Charlevoix.

Trois milliards $ et 14 000 emplois c’est ce que rapporte la pratique de la motoneige annuellement au Québec.

Source : https://www.lecharlevoisien.com/2023/11/21/la-saison-de-motoneige-est-menacee/
 
Pas facile la réalité des droits de passages en 2023. Même sur les terres publiques on peut pogner des pièges. Les sentiers peuvent passer sur des ponts qui sont usés à la corde et non sécuritaire et le remplacer c'est un processus parfois très long...
 
Retour
Haut